lesoirimmo

Koen Naert, «Macadam Flandrien»

Koen Naert, «Macadam Flandrien»
Dominique Duchesnes.

PORTRAIT

Il dit lui-même qu’il revient « de loin ». D’une période noire marquée par les blessures qui ont bousculé sa fin d’année 2019, quand son pied, et surtout son tendon d’Achille, « qui était à un moment aussi gros que ma cheville », ont perturbé sa préparation. « La souffrance, j’aime ça mais jusqu’à un certain point ! », poursuit-il. « Quand elle débouche sur un grand bonheur, comme en 2018, lors de ma victoire à l’Euro de Berlin, signée après avoir été saisi de crampes sur la fin du parcours, pas de souci. Quand je dois m’accrocher et courir seul pendant 34 km, contre le vent, comme au marathon de Fukuoka, en décembre 2019, pour finir 18e à près de 8 minutes de mon record c’est forcément moins réjouissant… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct