Nouveau parfum de crise entre la Grèce et ses créanciers

Entre la chute de sa cote de popularité et une majorité de récalcitrants, Tsipras est sur le fil. © Reporters
Entre la chute de sa cote de popularité et une majorité de récalcitrants, Tsipras est sur le fil. © Reporters -

Les négociations entre la Grèce et ses partenaires internationaux en 2016 ressemblent furieusement à celles de 2015. Ce mercredi, le président du Conseil européen Donald Tusk a refusé au premier ministre grec Alexis Tsipras la convocation d’un sommet de la zone euro. Tsipras l’a demandé après que Jeroen Dijsselbloem, président de l’Eurogroupe, a annulé une réunion des ministres des Finances attendue pour ce jeudi. « Il y a encore du travail à faire au niveau des ministres des Finances, a indiqué le Polonais : il faut une réunion de l’Eurogroupe rapidement, ce qui veut dire non pas dans les semaines, mais dans les jours à venir. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct