lesoirimmo

Ebrahim Raïssi, le nouveau président iranien, incarne le système pur et dur

Ebrahim Raïssi a été élu ce 18 juin président de la république islamique d’Iran, comme prévu.
Ebrahim Raïssi a été élu ce 18 juin président de la république islamique d’Iran, comme prévu. - ABEDIN TAHERKENAREH/EPA.

Élu vendredi lors d’une élection présidentielle en Iran où ses challengers n’avaient visiblement pas la carrure ou les soutiens pour lui barrer la route, l’ultraconservateur Ebrahim Raïssa, 60 ans, s’était présenté comme le champion de la lutte anticorruption et le défenseur des classes déshéritées. « Seyyed », c’est-à-dire descendant du Prophète et donc membre de la hiérarchie religieuse, Raïssa incarne une république islamique d’Iran austère et sans états d’âme. Au cœur du système judiciaire depuis trois décennies, il en était même devenu le chef en 2019.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct