lesoirimmo

Un cadre juridique pour la restitution des œuvres au Congo

Un cadre juridique pour la restitution des œuvres au Congo

Alors que toutes les anciennes puissances colonisatrices sont confrontées au même problème – comment gérer, comment restituer les œuvres d’art saisies lors de la conquête peuplant désormais les musées d’Europe – la Belgique a choisi une approche novatrice, adoptée lors de la dernière réunion du kern.

C’est Thomas Dermine, secrétaire d’État chargé de la Politique scientifique, qui, confronté à un sujet qui demeure complexe et passionnel, a réussi à faire passer un raisonnement fondé sur une logique simple  : ce qui a été acquis par la force et la violence dans des conditions illégitimes, doit, en principe, être restitué. La République démocratique du Congo étant le premier pays concerné par cette réflexion, ses autorités se verront proposer une approche qui consistera à scinder la question de la restitution du bien et celle de son transfert matériel.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct