lesoirimmo

«Tous ces comportements restreignent la liberté»

Pour Mathilde Bernard, Elodie et Anthony, le harcèlement de rue n’a rien d’anodin. © Roger Milutin.
Pour Mathilde Bernard, Elodie et Anthony, le harcèlement de rue n’a rien d’anodin. © Roger Milutin.

reportage

Charleroi, c’est leur ville et à ce titre, ils la connaissent bien. Il y a quelques semaines, Elodie et Anthony, la vingtaine, l’ont arpentée dans le cadre de marches exploratoires mises sur pied par l’ONG Plan International. L’idée sous-jacente à ce genre d’organisations : traverser les quartiers d’une ville avec des jeunes du cru et pointer ce qui fait qu’ils s’y sentent ou non en sécurité. Une démarche qui permet notamment de faire affleurer les expériences de harcèlement de rue et d’en tirer des constats généraux, en particulier sur les éléments à mettre en place pour aménager un espace public plus sûr.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct