lesoirimmo

Abondante et raffinée, la collection japonaise de l’UCLouvain a 100 ans

Abondante et raffinée, la collection japonaise de l’UCLouvain a 100 ans
Dominique Duchesnes

C’est une écriture qui ondule et cherche ses formes dans une encre noire, flux vertical où coule une ébauche d’alphabet. On dirait des serpentins accrochés au plafond d’un manuscrit. Emilie Vilcot, la responsable de la réserve patrimoniale de l’UCLouvain, tourne les pages avec précaution. Ici, un alphabet syllabaire japonais, des idéogrammes chinois. Là, des estampes aux coloris naïfs, remarquablement conservés en dépit des siècles passés.

L’UCLouvain fête ce lundi une donation exceptionnelle faite par le Japon il y a cent ans. Le 21 juin 1921, le futur empereur Hirohito est présent à Louvain/Leuven pour découvrir ce qu’il reste de la bibliothèque, l’une des plus riches au monde, le joyau de l’université fondée en 1425. Le 26 août 1914, la poussée des armées du Kaiser vers le nord a causé sa destruction totale. Environ 250.000 volumes – dont 950 manuscrits et 800 incunables – sont perdus.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct