lesoirimmo

Affaire Jürgen Conings: comment fait-on parler un cadavre? Un médecin légiste explique

Affaire Jürgen Conings: comment fait-on parler un cadavre? Un médecin légiste explique

Un cadavre gît au milieu des herbes folles. L’odeur pestilentielle qui s’en dégage témoigne qu’il a déjà été pris d’assaut par une nuée de mouches et d’insectes. L’essentiel de leur « œuvre » est accompli, comme en témoigne la multitude d’œufs déjà pondus sur diverses parties du corps de la victime.

Très vite, le corps et la zone environnante sont confiés aux experts de la police scientifique. Les vrais. Ceux en tenue blanche et avec les cheveux cachés pour ne pas polluer la scène de crime. Pas ceux des séries policières qui viennent effectuer leurs constatations en tailleur et talons hauts.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct