lesoirimmo

Julie Vercauteren, talent émergent au Midsummer Mozartiade

Julie Vercauteren en homme, en miltaire: «Ce qui est le plus éloigné de moi m’intéresse encore davantage.» © Gaël Bros.
Julie Vercauteren en homme, en miltaire: «Ce qui est le plus éloigné de moi m’intéresse encore davantage.» © Gaël Bros.

Une force de conviction naturelle, une aisance et une clarté, accompagnées d’une belle amplitude vocale : lorsqu’elle incarne Annio, jeune patricien de La clemenza di Tito de Mozart, au cœur de la 5e édition du festival Midsummer Mozartiade qui se déroule en ce moment à Bruxelles, Julie Vercauteren semble comme un poisson dans l’eau. « C’est un rôle que j’apprécie particulièrement », confie la soprano au lendemain de la première. « Je trouve qu’il me met en valeur donc c’est chouette de pouvoir le faire à Bruxelles, en Belgique. Au niveau des rôles travestis que j’ai faits de manière professionnelle, on m’a souvent confié des rôles d’enfant. Annio est le premier rôle d’homme, militaire, loyal, fidèle que j’incarne. C’est une démarche, une concentration différentes. Ce qui est le plus éloigné de moi m’intéresse encore davantage. Vocalement, c’est un rôle que l’on réserve traditionnellement aux mezzos mais qui peut aussi être interprété par des sopranos.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct