lesoirimmo

Espagne: les prisonniers catalans graciés par le gouvernement de Pedro Sánchez

Le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, explique son projet de gracier une douzaine de leaders séparatistes catalans, dans le célèbre opéra Liceu, à Barcelone, en Espagne, le 21 juin 2021.
Le Premier ministre espagnol, Pedro Sánchez, explique son projet de gracier une douzaine de leaders séparatistes catalans, dans le célèbre opéra Liceu, à Barcelone, en Espagne, le 21 juin 2021. - Reuters.

La mesure était attendue avant l’été, elle a finalement été annoncée ce lundi midi par le président du gouvernement espagnol, Pedro Sánchez : les neuf leaders catalans emprisonnés depuis plus de trois ans pour l’organisation du référendum de 2017 seront graciés, ce mardi, en conseil des ministres.

C’est à Barcelone que le socialiste a tenu à annoncer la mesure. Lors d’une conférence à laquelle finalement aucun membre du gouvernement catalan n’a voulu assister et face à 250 invités, représentants de la société civile catalane, Sánchez a déclaré : « le gouvernement espagnol a décidé d’affronter le problème et de chercher la concorde. C’est pourquoi demain, en pensant à cet esprit constitutionnel de concorde, je proposerai au conseil des ministres d’accorder la grâce aux neuf condamnés catalans qui sont en prison ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct