lesoirimmo

Peinture: Ransonnet, à Liège, avec un grand R

«Sapins rouges», 2020. Huile sur toile. 50 x 70 cm.
«Sapins rouges», 2020. Huile sur toile. 50 x 70 cm. - DR/Yellow Now/La Boverie.

Ransonnet avec un grand R… Le peintre a toujours affectionné les lettres en embuscade dans des tableaux denses rythmés par les fûts des arbres, le charivari des couleurs et des impressions transversales. V comme l’ovale du visage, S comme sapin, L, surtout, comme Lierneux où il est né, Liège, lien, lieu, Louis, Lucienne… Ces lettres, il les utilise parcimonieusement et avec sens. Elles ne sont pas, comme souvent, une pose conceptuelle mais un signe chargé d’histoire affective, une figure disparue, une mémoire de l’absence en filigrane du paysage. Ransonnet, souvenons-nous, a pris son envol dans les années 70 auprès d’autres artistes liégeois, Lizène, Charlier, Jacques-Louis Nyst, Jacques Courtois… en pleine interrogation du rôle de l’art dans la société, et surtout de la peinture. Il n’en est pas moins devenu un peintre à part plus qu’entière qui considère sa rétrospective aujourd’hui – après cinq ans de tergiversation – d’un œil heureux mais lucide.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct