lesoirimmo

Tourisme: le nouveau Neckermann joue la carte belge à fond(s)

Les repreneurs ont développé des produits adaptés sur base de partenariat avec une soixantaine de groupes d’hôtels et d’organisations de référence.
Les repreneurs ont développé des produits adaptés sur base de partenariat avec une soixantaine de groupes d’hôtels et d’organisations de référence. - Photo News

Victime de la faillite du groupe Thomas Cook dont il était devenu une filiale, puis de la crise covid, le réseau d’agences de voyages Neckermann et tour-opérateur renaît à nouveau. Après la faillite, après la reprise par le groupe espagnol Wamos qui a finalement jeté le gant face à la pandémie, c’est le fonds d’investissement anversois CIM Capital spécialisé dans la restructuration des entreprises en difficulté (avec des participations d’investisseurs flamands comme Van Hool, Marc Coucke ou Jan Boone mais aussi les fonds structurels comme SFPI, PMV, Sogepa…) qui a obtenu la reprise de la marque et d’une partie des agences à l’issue d’une procédure de réorganisation judiciaire.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct