lesoirimmo

La chronique «déjà vu»: leçons d’une expérience centenaire

Edgard Morin.
Edgard Morin. - Bozar

Pour cette dernière chronique de la saison, on n’exhumera pas des annales quelque événement historique dont la lointaine lumière peut éclairer un fait d’actualité. Dans son dernier essai, Leçons d’un siècle de vie (Denoël), Edgar Morin se livre à un exercice d’anamnèse de la même veine et à une semaine de son centième anniversaire (le 8 juillet), l’occasion était trop belle de lui rendre hommage.

On enjoint aux gouvernants, aux hommes d’État, aux peuples de s’instruire par l’expérience de l’histoire. Pourtant, comme le notait déjà Hegel, ce qu’enseigne l’histoire, c’est que peuples et gouvernants n’ont jamais rien appris de l’histoire et n’ont jamais agi suivant des maximes qu’on aurait pu en retirer. Elles sont sans force en face de la vie et de la liberté du présent.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct