lesoirimmo

Philippe Lazzarini: «L’Unrwa est parfois au bord de l’effondrement financier»

Philippe Lazzarini a rendu visite, le 2 juin dernier, à des familles palestiniennes du quartier sous tension de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est.
Philippe Lazzarini a rendu visite, le 2 juin dernier, à des familles palestiniennes du quartier sous tension de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est. - EPA

Entretien

L’agence des Nations unies spécialisée dans l’aide aux réfugiés palestiniens, l’Unrwa, selon son acronyme anglais, n’a cessé d’être sous le feu des projecteurs ces dernières années. Décriée par Israël et ses alliés inconditionnels (comme feue l’administration Trump) qui l’accusent de perpétuer le problème des réfugiés sans chercher à le résoudre, louée en revanche par de nombreux pays de la communauté internationale pour son travail social inlassable, elle est actuellement dirigée par un diplomate suisse, Philippe Lazzarini qui, de passage à Bruxelles, a répondu à nos questions.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct