lesoirimmo

Sarah Defrise rend la musique diablement vivante

«I Hate New Music», un spectacle 100% musique contemporaine, mais plus drôle qu’intellectuel.
«I Hate New Music», un spectacle 100% musique contemporaine, mais plus drôle qu’intellectuel. - D.R.

Un spectacle ironique sur la musique contemporaine, où mon personnage déteste ça, mais dont le but est évidemment de prouver qu’en fait, c’est très chouette ! » Voilà l’idée de I Hate New Music, seul en scène de la soprano belge Sarah Defrise à découvrir ce vendredi au Théâtre Lumen dans le cadre du Festival Musiq3 (lire ci-contre). Un spectacle mis en scène par Natacha Kowalski (avec Jean-Louis Bonmariage à la création lumière) mais dont Sarah Defrise est productrice, autrice et interprète. « Ça faisait très longtemps que j’avais envie de faire un spectacle d’humour. J’ai toujours aimé faire rire les gens », explique la chanteuse. « L’idée est née en 2018 alors que j’avais un petit rôle dans une production en France. J’avais beaucoup de temps libre (rires)… donc j’ai écrit un premier jet d’un bout à l’autre pendant les pauses. En parallèle à la partie stand-up à la Florence Foresti, j’interprète des pièces de musique de manière tout à fait sérieuse et en mode show, avec des effets de lumière… »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct