lesoirimmo

Régionales en France: le deuxième tour se dessine entre alliances et accusations

En Ile-de-France, la gauche s’est rassemblée autour de l’écologiste Julien Bayou (à g., Audrey Pulvar, soutenue par le PS, et à dr., Clémentine Autain, de la France Insoumise), pour tenter de «renverser» la présidente sortante Valérie Pécresse, arrivée largement en tête.
En Ile-de-France, la gauche s’est rassemblée autour de l’écologiste Julien Bayou (à g., Audrey Pulvar, soutenue par le PS, et à dr., Clémentine Autain, de la France Insoumise), pour tenter de «renverser» la présidente sortante Valérie Pécresse, arrivée largement en tête. - AFP

Pour l’opposition, c’est un « fiasco ». De nombreux élus ont pointé « de graves dysfonctionnements » lors du premier tour des élections régionales : bulletins manquants, professions de foi (programmes) non distribuées dans les boîtes aux lettres des électeurs, privatisation du système chargé de livrer la propagande électorale… Allant jusqu’à faire le lien avec l’abstention record du premier tour. Pour rappel, plus de deux Français sur trois ont en choisi de ne pas se rendre aux urnes, établissant l’abstention à 66,73 % : un record tous scrutins confondus en France (à l’exception du référendum à propos du passage au quinquennat).

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct