lesoirimmo

«Trek» et «Partir»: voyage aux confins de soi-même

Une illustration de « Trek ».
Une illustration de « Trek ». - Pete Oswald / Helvetiq.

N’est-ce pas dans le silence qu’on fait les plus beaux voyages ? Ce qui se dit lorsqu’il ne se dit rien, n’est-ce pas le plus bel écrin pour une escapade ? Ce mois-ci, deux albums ont choisi cette quiétude pour compagnon de route. S’il n’y a pas de textes dans Trek de Pete Oswald et dans Partir d’Anders Holmer, c’est pour mieux entendre les cheminements intérieurs des personnages.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct