lesoirimmo

Investissements publics: tenir l’objectif exigera de nouveaux efforts

Philippe Donnay, le commissaire au Plan.
Philippe Donnay, le commissaire au Plan. - Pierre-Yves Thienpont

L’ambition du gouvernement fédéral est d’impulser une hausse sensible des investissements publics. C’est nécessaire. Depuis le début des années 90, les pouvoirs publics investissent moitié moins, relativement au PIB, que dans les années 70. Le ratio, alors de 5 %, a chuté dans les années 80 jusqu’à 2 % ; puis il a stagné à ce niveau jusqu’en 2010, avant de se redresser quelque peu.

Or, ce déficit d’investissements publics ne permet ni de maintenir ce que les économistes appellent le stock de capital public – comme le citoyen peut le constater quand il est confronté, par exemple, à la dégradation de certains tronçons routiers – ni d’initier la transition écologique, dont tout le monde sait qu’elle a besoin d’un gros coup de pouce des autorités.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct