lesoirimmo

La FGTB maintient son unité sur la promesse d’un automne social

d-20170615-3F9AKM 2017-06-15 10_39_42
Crédit: Dominique Duchesnes.

On a senti le souffle. Celui du boulet qui menaçait l’accord social du 8 juin. Et celui du soulagement, à l’issue du bureau fédéral de la FGTB, ce jeudi soir. Parce qu’un changement de position aurait été catastrophique à plus d’un titre.

Pour les 70.000 salariés qui, dès avril 2022, bénéficieront des hausses du salaire minimum. Pour la concertation sociale « à la belge », un temps ragaillardie par l’accord intervenu ce 8 juin entre patrons et syndicats. Pour le syndicat socialiste, enfin, qui aurait beaucoup perdu en interne comme vis-à-vis de ses interlocuteurs à devoir se déjuger, 48 heures après avoir exprimé sa courte approbation du compromis, pour un décompte contesté et en définitive légitime. Car si l’expression démocratique est souveraine, elle reste soumise à certaines règles. A commencer par celle qui fixe les délais de sa manifestation.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct