lesoirimmo

Perte de l’odorat suite au covid: un excellent pronostic de récupération à un an, selon une étude

Perte de l’odorat suite au covid: un excellent pronostic de récupération à un an, selon une étude
Pierre-Yves Thienpont

La perte de l’odorat, ou anosmie, liée à une infection au covid, présente un «excellent pronostic» de récupération à un an, selon une étude strasbourgeoise publiée dans le Journal de l’Association américaine de médecine (Jama).

L’étude, publiée jeudi, porte sur une cohorte de 97 patients infectés au covid, avec une «perte d’odorat aiguë au-delà de 7 jours». Elle a été réalisée notamment par Marion Renaud, cheffe de clinique au service d’ORL du Centre hospitalier universitaire de Strasbourg, et avec le soutien de l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) strasbourgeois.

Les résultats montrent que 84,3% des patients étaient «objectivement rétablis» après quatre mois et que «96,1 se sont objectivement rétablis en 12 mois».

Parmi les patients suivis, «deux sont restés hyposmiques (sujets à une perte partielle d’odorat, NDLR) à un an, avec des anomalies persistantes», indique l’étude.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct