lesoirimmo

Des polluants Pfas présents en Wallonie mais les traces sont «limitées»

Toutes les zones où des incendies industriels importants se sont produits dans le passé seront également cartographiées. © Belga.
Toutes les zones où des incendies industriels importants se sont produits dans le passé seront également cartographiées. © Belga.

Aucune diffusion de la pollution au Pfas, des perturbateurs endocriniens potentiellement dangereux pour la santé et pour l’environnement, « en cours en Flandre vers la Wallonie n’a été constatée, tant au niveau des sols que de l’eau ». Telle est la conclusion de l’état des lieux établi par les administrations wallonnes à la demande de la ministre de l’Environnement Céline Tellier (Ecolo).

« Contrairement à la Flandre où l’usine 3M produisait des Pfos (un type de Pfas), ces molécules ne sont pas produites par les industries wallonnes », confirme le cabinet. La présence des Pfos dans l’environnement est donc « plus diffuse qu’en Flandre et liée à leur utilisation dans certains produits ou activités industrielles ». C’est le cas de l’aérospatial et la défense, l’automobile, l’aviation, les textiles, le cuir, la construction et les produits ménagers, l’électronique, la lutte contre l’incendie, la transformation des aliments et les articles médicaux.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct