lesoirimmo

Les Vingt-Sept divergent sur les valeurs comme sur Poutine

La loi homophobe défendue par Viktor Orban a ouvert les vannes d’un débat «existentiel», inhabituel au sommet européen.
La loi homophobe défendue par Viktor Orban a ouvert les vannes d’un débat «existentiel», inhabituel au sommet européen. - AFP.

Décodage

C’est un sommet hors norme, inhabituel, qui s’est achevé, vendredi. Un sommet qui a convoqué les valeurs, l’histoire, la géographie, la culture, les émotions, l’intime – l’âme des peuples. Qui a questionné l’essence même du projet européen. Le sommet a moins révélé des différences, que l’on peut réduire, que des divergences ; c’est plus préoccupant. Le constat vaut pour « l’affaire Orban » comme pour la relation avec Moscou.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct