lesoirimmo

Piqûre de rappel pour Nina Derwael

Nina Derwael a commis plusieurs erreurs inhabituelles, ce samedi.
Nina Derwael a commis plusieurs erreurs inhabituelles, ce samedi. - Belga.

Une gymnaste dont les jambes longilignes flanchent, vacillent, comme si elles ployaient sous le poids de responsabilités olympiques que tout le monde nappe d’or. Une championne en larmes, dans les bras de Marjorie Heuls, sa coach. Pour Nina Derwael, le Flanders International Team Challenge, rendez-vous interéquipes organisé ce week-end à Gand, avait valeur d’ultime test personnel en vue des JO. Le bilan est contrasté.

Au bout de la première journée, dans une compétition où elle était pourtant la seule Belge à être délivrée du stress d’une sélection olympique évidemment déjà verrouillée, la Limbourgeoise (21 ans) a en effet quitté les praticables l’esprit empli de doutes et les yeux embués, confrontée à une situation jamais rencontrée en compétition depuis qu’elle a pris pied, élégamment et solidement, dans le cercle des meilleures gymnastes de la planète.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct