lesoirimmo

Interdire les groupes incitant à la haine: l’impossible légifération?

Avec son texte, le PS vise notamment des groupes comme Schild & Vrienden, le mouvement de jeunesse d’extrême droite dont Dries Van Langenhove (Vlaams Belang) est le leader.
Avec son texte, le PS vise notamment des groupes comme Schild & Vrienden, le mouvement de jeunesse d’extrême droite dont Dries Van Langenhove (Vlaams Belang) est le leader. - D.R.

Punir plus durement les groupes et associations incitant à la haine, quitte à les dissoudre. Cela fait plusieurs semaines que le débat anime les sessions de la commission Intérieur de la Chambre, parfois de manière virulente (lire par ailleurs). A l’aune de nouvelles révélations concernant Schild&Vrienden (le mouvement de jeunesse d’extrême droite, dont certains membres ont suivi des entraînements armés à l’étranger), Vooruit et le PS ont effectivement estimé au début de l’année qu’il était temps resserrer la vis. Pour ce faire, ils ont décidé de ressortir du placard une loi de 1934, celle « interdisant les milices privées », pratiquement inutilisée depuis lors. Les rouges veulent donc la remettre au goût du jour et la changer en loi « interdisant les milices privées et les associations incitant à la violence, à la discrimination ou à la haine ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct