lesoirimmo

La friche Josaphat, au cœur des enjeux de la capitale

Dans sa première mouture du projet de PAD la Région prévoyait l’implantation de 1.600 logements sur la partie ouest de la friche.
Dans sa première mouture du projet de PAD la Région prévoyait l’implantation de 1.600 logements sur la partie ouest de la friche. - D.R.

Chacun y sera allé de sa sortie, sa déclaration, sa prise de position à mesure que la nouvelle mouture du Plan d’aménagement directeur (PAD) Josaphat se préparait à atterrir sur la table du gouvernement bruxellois. Ce sera chose faite jeudi. Il y a celle qui veut sauver la friche et sa très riche biodiversité et y éviter toute construction – la coprésidente d’Ecolo, Rajae Maouane. Il y a celle, partenaire de la première au sein de l’exécutif régional, qu’une telle déclaration a fait bondir et qui souligne la nécessité de nouveaux logements pour dédensifier certains quartiers de la capitale – la députée socialiste Isabelle Emmery. Il y a celui qui a déposé une proposition de résolution visant à étudier la possibilité d’y créer une réserve naturelle – Gaëtan Van Goidsenhoven, député d’opposition MR. Et puis, il y a les collectifs citoyens qui ont esquissé un plan B et réclament voix au chapitre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct