lesoirimmo

Voitures de société: le FMI prône leur suppression

Selon les économistes de Washington les régime des voitures de sociétés constitue un avantage coûteux et inéquitable. © Bruno Dalimonte.
Selon les économistes de Washington les régime des voitures de sociétés constitue un avantage coûteux et inéquitable. © Bruno Dalimonte.

Les économistes du Fonds monétaire international (FMI) rendaient ce mardi leur rapport sur l’état de notre économie et de nos finances publiques ; et leurs recommandations.

En supposant que nous sortions pour de bon de la pandémie, le FMI invite les différents gouvernements du pays à s’attaquer sans tarder aux enjeux de moyen terme : des finances publiques, fortement affectées par le coût des mesures de soutien socio-économique face à la pandémie, à la lutte contre le changement climatique, en passant par la réforme des pensions, rendue nécessaire par le vieillissement de la population.

Le rapport est sans surprise – les enjeux principaux préexistaient à l’apparition du covid-19, ainsi que l’a rappelé en vidéoconférence depuis Washington le chef de la mission du FMI, Mark Horton, sous-directeur Europe ; et les recommandations, très similaires à celle de la Banque nationale de Belgique (BNB) ou du Bureau fédéral du Plan.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct