lesoirimmo

La chronique «Enjeux»: vous avez dit: complots?

La chronique «Enjeux»: vous avez dit: complots?
Belga

La lutte contre le conspirationnisme est devenue une des priorités de nombreux gouvernements occidentaux. Qui s’en étonnerait ? Des « platistes » aux disciples de QAnon, les croyances les plus ésotériques se répandent comme une rivière en crue sur des sociétés en panne d’avaloirs. La crise du covid et les doutes qui l’ont accompagnée ont donné aux complotistes une occasion inespérée de se dresser contre la « parole unique des sachants et des dominants ». Au risque de compliquer la mise en œuvre de politiques efficaces de santé.

Le conspirationnisme a de multiples genèses. C’est « l’opium des imbéciles », tonne Rudy Reichstadt, fondateur de Conspiracy Watch, dans un livre au titre éponyme (Grasset, 2020). Mais sans vouloir chercher des excuses à ce phénomène, d’autres auteurs l’expliquent aussi par le désarroi et le sentiment d’impuissance que de nombreux citoyens ressentent face à la complexité du monde et aux mensonges récurrents des pouvoirs publics ou privés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct