lesoirimmo

La Cour des comptes relève des erreurs juridiques au VDAB

Le gouvernement flamand considère que le VDAB doit coopérer avec des partenaires privés et publics. Mais cette externalisation des tâches ne fonctionne pas comme elle le devrait, selon la Cour des comptes.

Il n'y a pas de cadre, et la manière dont les partenariats ont été formés était "juridiquement discutable à plusieurs reprises". Des subventions ont notamment été octroyées sans être légalement en règle, selon le rapport. 

D'après la Cour des comptes, le VDAB prend des décisions d'externalisation d'un service sans savoir s'il peut être fructueux pour les clients, et sans en vérifier la rentabilité. L'organisation et le contrôle des services par l'intermédiaire de partenaires "présentent d'importantes lacunes".

Selon le rapport, le VDAB est au courant des problèmes depuis des années. Plusieurs esquisses de changement ont été lancées, sans résultats. La Cour des comptes énumère donc 20 recommandations pour professionnaliser le fonctionnement du VDAB.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct