lesoirimmo

Nouveau bras de fer entre Ryanair et la délégation syndicale belge (2)

Dans ce courrier, la CNE et l'ACV Puls se demandent comment se serait passée l'année écoulée, marquée par la crise du coronavirus, si la transition du droit du travail irlandais vers le belge avait attendu 2022, comme le proposait il y a quelques années Ryanair.  

"Nous avons été contraints d'accepter des réductions de salaire de 8 à 20% et, en même temps, nous nous sommes battus pour obtenir notre aide publique, qui, en raison de la mauvaise gestion des RH de Ryanair, n'est toujours pas versée correctement à ce jour", y dénoncent les deux syndicats. 

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct