lesoirimmo

Les syndicats en appellent aux politiques, qui bottent en touche

Voilà une annonce, une de plus, qui va faire débat. Après l’infectiologue Leila Belkhir ce jeudi (NDLR : « Quand on est soignant, j’ai du mal à comprendre qu’on puisse hésiter à se faire vacciner », assurait-elle sur la Première), c’est Yves Hellendorff, secrétaire national du secteur non marchand pour la CSC, qui se positionne dans Le Soir  : « Désormais, nous sommes favorables à une vaccination obligatoire pour le personnel soignant. » Favorable, mais pas de chèque en blanc : « Nous le sommes à condition qu’elle soit imposée par l’Etat et non par les institutions locales. » Pourquoi ce changement de cap alors que les syndicats étaient très frileux en début de campagne ? « Parce que désormais, nous avons du recul sur les effets secondaires à moyen terme. Et puis, l’enjeu éthique est réduit : la vaccination obligatoire contre l’hépatite n’a jamais posé de problème, n’a jamais fait débat. Il faut donc relativiser. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct