lesoirimmo

Italie – Belgique: le match qui chatouille les identités belgo-italiennes

Italie – Belgique: le match qui chatouille les identités belgo-italiennes
Roger Milutin.

Ils ont la vingtaine ou la trentaine. Ils sont nés le plus souvent en Belgique, y habitent en tout cas de longue date et soutiennent depuis le début de cet Euro l’Italie à coup de « Forza Italia » tonitruants. Au petit jeu des identités qu’on met en avant quand on a la chance d’être nés au carrefour de plusieurs, ils ont choisi l’italienne pour les compétitions sportives et certains pans de leur vie sociale quand d’autres filles et garçons avec les mêmes origines ont fait le choix de s’afficher davantage en « noir-jaune-rouge ». Et c’est cela qui est bien avec les identités : lorsqu’on fait le choix de les mobiliser, on le fait en toute liberté, en choisissant celle que l’on veut, aucune n’étant plus légitime qu’une autre.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct