lesoirimmo

Jaouad Achab, après la tempête

Pour Jaouad Achab, les Jeux de Tokyo ne sont pas ceux du «maintenant ou jamais». Il pourrait continuer jusqu’aux JO de Paris, en 2024.
Pour Jaouad Achab, les Jeux de Tokyo ne sont pas ceux du «maintenant ou jamais». Il pourrait continuer jusqu’aux JO de Paris, en 2024. - Dominique Duchesnes.

PORTRAIT

Même cinq ans plus tard, il essaie toujours de comprendre ce qui a bien pu se passer dans cette maudite Carioca Arena 3 de Rio. Il était venu pour gagner l’or olympique, une ambition légitime au terme de trois années de rêve – « Ma naturalisation en 2013, mon titre européen en 2014, mon titre mondial en 2015 » – et il est reparti avec une 5e place qui l’a traumatisé. « J’ai eu une seconde d’inattention en demi-finale en regardant le marquoir et j’ai pris un coup fatal sur la tête. Et dans le combat pour la troisième place, alors que je menais à 24 secondes de la fin, mon adversaire a fait semblant d’avoir mal au genou, je me suis déconcentré, et le score est passé de 5-4 à 5-7… J’ai eu du mal à accepter tout ça. Parce que mon ambition, ce jour-là, c’était de gagner. »

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct