lesoirimmo

Dépenses recherche et développement: la Belgique dépasse l’objectif des 3% du PIB

Pour le secrétaire d’Etat Thomas Dermine, «ces chiffres démontrent que la Belgique est une terre de recherche et de développement, un espace économique accueillant pour l’innovation.»
Pour le secrétaire d’Etat Thomas Dermine, «ces chiffres démontrent que la Belgique est une terre de recherche et de développement, un espace économique accueillant pour l’innovation.» - Roger Milutin.

La Belgique, longtemps à la traîne en matière de recherche et développement (R&D), a rattrapé son retard, comme le montrent de toutes nouvelles données de Belspo, l’organisme responsable de la coordination des politiques scientifiques au niveau fédéral.

En 2019, les dépenses intérieures brutes de R&D, effectuées tant par les entreprises que par les instituts de recherche, laboratoires universitaires et publics, ont en effet atteint 3,17 % du PIB – soit 15 milliards d’euros.

Pour la première fois, la Belgique a ainsi dépassé l’objectif de 3 % fixé par l’Union européenne dans le cadre de la stratégie de Lisbonne il y a… 21 ans ; et rejoint le peloton de tête.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct