lesoirimmo

Grèce: fin de cavale pour un cadre néonazi

Christos Pappas est emmené en véhicule de police après son arrestation dans une banlieue aux portes d’Athènes.
Christos Pappas est emmené en véhicule de police après son arrestation dans une banlieue aux portes d’Athènes. - AFP

Le dernier cadre d’Aube Dorée encore en cavale a été arrêté ce 1er juillet à Athènes. Christos Pappas avait pris la fuite en octobre 2020, à l’issue du procès contre ce parti néonazi. Avec une cinquantaine d’autres membres, il avait été alors condamné pour direction d’organisation criminelle, meurtres ou encore détention illégale d’armes. Le 15 mai, un autre cadre du parti néonazi, le député européen Ioannis Lagos, avait été extradé de la Belgique vers la Grèce.

Christos Pappas, 59 ans, était l’un des idéologues d’Aube Dorée, groupuscule néonazi fondé dans les années 90, mais qui a conquis jusqu’à 9 % des électeurs grecs aux élections législatives. Ancien propriétaire d’un magasin de meubles, il est un admirateur de Benito Mussolini, le fondateur du régime fasciste en Italie. Son père, général, a aidé Georgios Papadopoulos à établir la dictature militaire dans le pays en 1967.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct