lesoirimmo

Le risque des variants

Photo prétexte.
Photo prétexte. - Unsplash.

Israël qui impose de nouveau le port du masque en intérieur. Le Royaume-Uni qui reporte la dernière étape de son déconfinement au 19 juillet. Les Landes qui s’affichent en rouge vif sur la carte de l’épidémie en France. Chaque fois, le responsable s’appelle : variant delta (connu aussi sous le nom de « variant indien »). Le mélange des populations via les voyages cet été devrait lui permettre de continuer à prendre de l’ampleur, comme on le voit en ce moment au Portugal, où il a fallu réinstaurer un couvre-feu dans certaines communes suite à la flambée des contaminations. En Belgique, les dernières données de séquençage indiquent qu’il représente 25 % des contaminations. Mais il y a toujours un délai dans le traitement de ces données. Pour Simon Dellicour, on est donc certainement à plus de 30 voire 40 % pour le moment. « La menace des variants continuera durant les prochains mois », explique l’épidémiologiste de l’ULB. « Il y en aura encore d’autres qui verront le jour.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct