lesoirimmo

Le risque d’une quatrième vague automnale

Le risque d’une quatrième vague automnale
Photo News.

Il va falloir rester très prudent pour ne pas réintroduire des contaminations en masse à la fin de l’été et avoir une nouvelle flambée épidémique. » L’avertissement est signé Erika Vlieghe. « C’est très difficile de dire pour le moment quel sera l’impact sur les soins de santé », détaille la présidente du Gems, le Groupe d’experts pour la stratégie de gestion du covid. « On ne sait pas vraiment dire qui sera le plus touché, mais si la base des infections est large, il y a un vrai risque que ça reparte. On observe au Royaume-Uni que la majorité des cas surviennent chez des gens non vaccinés ou partiellement vaccinés. Il y a des poches où le taux de vaccination est vraiment bas, comme dans certaines communes de Bruxelles, et le risque est réel que des gens soient victimes de cette situation. Parmi eux, il y a plusieurs catégories : ceux qui hésitent encore à se faire vacciner ou ceux qui n’ont pas encore reçu leur deuxième dose et sont donc insuffisamment protégés.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct