lesoirimmo

Le supporter: «Obligé de choisir entre Munich ou le Royaume-Uni»

Les fans des Diables qui ont eu l’opportunité d’aller en Allemagne voir le quart de finale n’auront pas terminé leur quarantaine à temps pour la demi à Wembley.
Les fans des Diables qui ont eu l’opportunité d’aller en Allemagne voir le quart de finale n’auront pas terminé leur quarantaine à temps pour la demi à Wembley. - EPA.

Corentin Gaspar fait partie de la poignée de Belges qui ont eu la possibilité d’accompagner les Diables rouges à Saint-Pétersbourg, ville classée comme zone à très haut risque. « Grâce au Fan-ID, une petite carte avec notre photo, comme un passeport délivré par l’UEFA, on pouvait se balader assez facilement partout. J’ai juste passé un test rapide à l’arrivée dont on ne m’a jamais communiqué le résultat. Là-bas, il n’y avait aucune mesure à part le port du masque obligatoire dans la fan zone et pour rentrer dans le stade. Car après, on a toujours une boisson ou quelque chose à manger dans la main, donc on ne le porte pas. »

À son retour, Corentin a été testé positif et s’est donc mis en quarantaine pour dix jours. Mais beaucoup de supporters ont fait l’aller-retour et sont restés moins de 48 heures, de manière à éviter les mesures sanitaires. D’autres se sont directement envolés vers Séville pour assister au match suivant des Diables.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct