lesoirimmo

Euro 2020: encore raté pour les Diables rouges

Le symbole du match: Rom
Le symbole du match: Rom - AFP

Il y eut l’Estadio Mané Garrincha de Brasilia en 2014, puis le stade Pierre Mauroy en 2016. Il y aura désormais l’Allianz Arena au rang des cimentières qui ont enterré les illusions des Diables. Seule exception à ce qui semble être un déterminisme funèbre, la Kazan Arena où ils ont forgé l’un des plus grands exploits du siècle en écartant le Brésil de Neymar d’une route prétendument toute tracée vers les demi-finales.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct