lesoirimmo

Le bonheur total de la création

«Combattimento, la théorie du cygne noir»: le fabuleux pouvoir évocateur d’une musique, dans sa simplicité radicale comme dans ses constructions savantes.
«Combattimento, la théorie du cygne noir»: le fabuleux pouvoir évocateur d’une musique, dans sa simplicité radicale comme dans ses constructions savantes. - DR

Recréation pour La théorie du cygne noir conçu en prolongement du révolutionnaire Combattimento de Monteverdi. Selon le statisticien Nassim Nicholas Taleb, le « cygne noir » est un événement imprévisible qui a de faibles probabilités de survenir mais dont la réalisation implique des conséquences considérables exceptionnelles. Difficile de ne pas penser au covid. Et pourtant, le travail sur le projet de Sébastien Daucé et de la metteuse en scène Silvia Costa a commencé bien avant la survenance de la pandémie, preuve une fois de plus de l’incroyable intuition futuriste des artistes. Clorinde tuée par Tancrède laisse les combattants dans un total désarroi.

Le spectacle décide alors de visiter une série de chambres rêvées où des œuvres composées par Cavalli, Carissimi, Merula et Massaino (ses Lamentations sont une réelle révélation) évoquent les larmes et le désir de reconstruction où, issu du monde de la nuit et des fantômes, le sommeil conduit à la renaissance et l’aurore.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct