lesoirimmo
Euro 2020

Après la désillusion à l’Euro, les Diables rouges ont quinze mois pour se réinventer

Après la désillusion à l’Euro, les Diables rouges ont quinze mois pour se réinventer
Belga

L’Estonie, la République tchèque et la Biélorussie, voilà le programme qui attend les Diables rouges en septembre. Un triptyque pour oublier, pour relancer la machine qui sera déjà mise à contribution le 7 octobre face à la France en Nations League, mais surtout pour poursuivre le long chemin qui mènera la Belgique vers le Qatar en novembre 2022. On n’imagine pas les Diables rouges faillir à leur mission dans un groupe où ils comptent trois points d’avance sur les Tchèques après trois matches et ce, même si tout le groupe va devoir se réinventer durant ces qualifications. Pour Roberto Martinez (ou son successeur), le changement, c’est maintenant car les quinze mois qui le séparent du Mondial forcent à agir vite. Et cette désillusion face à l’Italie n’a fait que renforcer un constat, celui que certains cadres de la génération dorée vont tout doucement devoir passer la main, que cela leur plaise ou non.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct