lesoirimmo

Le Rassemblement national, touché mais pas coulé

Le Rassemblement national, touché mais pas coulé
Photo News.

Ce devait être une rampe de lancement. Le 17e congrès du Rassemblement national, ce week-end à Perpignan, devait mettre Marine Le Pen sur orbite pour la prochaine présidentielle. Sa nouvelle course à l’Elysée, la troisième déjà, aurait dû bénéficier de la dynamique des élections régionales. Si seulement un territoire avait basculé dans son giron.

Le sévère revers essuyé la semaine dernière a semé le doute dans le parti. A force de se « dédiaboliser », celui-ci a-t-il perdu de son attrait « antisystème » auprès de ses électeurs ? Les critiques en son sein se font jour.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct