lesoirimmo

Tour de France: Remco, Egan, que faites-vous l’été prochain?

Pogacar, éblouissant.
Pogacar, éblouissant. - News

Van der Poel et van Aert ont été, sans le savoir, les instigateurs de la prise de pouvoir, définitive, du tenant du titre. Merckx et Hinault plus tard en faisaient autant. Indurain grâce au contre-la-montre, Armstrong (même si le Texan est déchu de ses sept titres, pourquoi ne pas l’évoquer?) grâce au train imposé par ses équipiers avant son attaque au pied d’un col ont pu, eux aussi, «tuer» le Tour au tiers du parcours.

Mais pas comme Pogacar qui nous replonge (avec délectation ou pas) dans le Tour des années Merckx, avec des écarts abyssaux, sans calcul, à l’inspiration du moment et avec l’aide d’une équipe UAE bien trop sous-estimée par la concurrence. Laquelle est fantomatique car si on enlève les «frères» des labourés, qui a jusqu’ici semé des clous sur la route de Pogacar? Personne. Ineos ressemble à une équipe de kermesse, Roglic a abandonné, les autres grimpeurs (Quintana, Yates, Lopes) avaient annoncé avant le début que le Tour n’était pas assez montagneux pour eux et qu’ils viseraient des étapes!

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct