lesoirimmo

«Labourer les terres agricoles est une ineptie»

L’ACS veille à limiter l’impact lourd des engins agricoles en mieux répartissant les charges au sol.
L’ACS veille à limiter l’impact lourd des engins agricoles en mieux répartissant les charges au sol. - D.R.

Le travail du sol est le premier responsable de la pollution agricole ! » Cette flèche décochée par le Français Konrad Schreiber, agriculteur, conférencier et fervent défenseur de l’agriculture régénératrice, a de quoi faire tomber tous les agriculteurs traditionnels du haut de leur tracteur… Mais cette flèche se veut salvatrice pour nos sols et notre climat. En Belgique, quelques centaines d’agriculteurs ont décidé de travailler autrement, ni en conventionnel, ni en bio. On parle d’agriculture de conservation des sols (ACS). Une agriculture qui ne peut laisser indifférent à cette époque de l’année où les inondations et coulées de boue dues aux orages deviennent de plus en plus légion. Et la lutte contre l’érosion, et une certaine préservation des terres agricoles, figure justement au menu principal de l’ACS.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct