lesoirimmo

Cyclisme: un Tour de France très classique pour Deceuninck

Petite sortie à Tignes pour Alaphilippe et Ballerini durant la journée de repos.
Petite sortie à Tignes pour Alaphilippe et Ballerini durant la journée de repos. - PhotoNews

Ce Tour fou, en première semaine en tout cas, s’est révélé finalement très classique pour l’équipe Deceuninck – Quick-Step. La prise du maillot jaune le premier jour par Julian Alaphilippe était l’obsession absolue du champion du monde, soutenu par un collectif à l’unisson, ce fameux « Wolfpack » si souvent envié. Le Français espérait très certainement conserver la tunique de leader bien plus longtemps. Mais comme s’il avait convenu d’un pacte avec le petit-fils de Raymond Poulidor, Alaphilippe céda son maillot de leader dès le Mûr-de-Bretagne à Mathieu van der Poel. Il semblait y avoir dans cette passation de pouvoir une « normalité » que les suiveurs auraient aimé voir se compléter par celle de Wout van Aert au contre-la-montre en Mayenne. Mais la transposition des réalités printanières sur le Tour de France s’arrêta là, en tout cas en ce qui concerne le Belge.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct