lesoirimmo

Coronavirus: la Tunisie submergée par un tsunami sanitaire

Le virus pourrait faire deux mille victimes supplémentaires d’ici mi-juillet, portant le bilan à plus de 17.000 morts avant même d’atteindre le pic de cette quatrième vague, pas attendu avant mi-août.
Le virus pourrait faire deux mille victimes supplémentaires d’ici mi-juillet, portant le bilan à plus de 17.000 morts avant même d’atteindre le pic de cette quatrième vague, pas attendu avant mi-août. - AFP

Un véritable tsunami de covid-19 déferle sur la Tunisie. Les hôpitaux, saturés, donnent à voir, depuis quelques jours, de véritables scènes de catastrophe. Aux urgences de l’un des principaux hôpitaux de Tunis, l’hôpital Charles Nicolle, des malades ventilés s’entassent sur des civières, des fauteuils et même par terre. « Pour une vingtaine de lits d’oxygène, nous avons 58 malades », s’alarme le Dr Rym Hamed, cheffe du service des urgences.

« Nous n’avons que quatre lits de réanimation pour seize personnes ». « Nos ambulances tournent deux, trois, quatre heures avant de trouver une place. Il faut parfois attendre un décès pour qu’une place se libère », raconte le Dr Samir Abdelmoumen, médecin régulateur du Samu. Le personnel médical et paramédical manque, les recrutements se heurtent aux lourdeurs bureaucratiques et le burn-out guette. « Je ne sais pas comment nous allons faire face si la situation empire », confie le Dr Abdelmoumen.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct