lesoirimmo

Coronavirus: une vaccination des 12-15 ans au libre choix

Le bénéfice individuel de la vaccination des jeunes et moins jeunes ados qui ne souffrent pas de comorbidités est faible, le risque de faire une forme grave de la maladie étant quasi nul. Mais elle peut contribuer à l’apaisement général.
Le bénéfice individuel de la vaccination des jeunes et moins jeunes ados qui ne souffrent pas de comorbidités est faible, le risque de faire une forme grave de la maladie étant quasi nul. Mais elle peut contribuer à l’apaisement général. - Photo News.

Contrairement à d’autres pays comme la France ou Israël (qui a changé d’optique pour mieux faire face à une résurgence des contaminations avec le variant delta), la Belgique ne devrait pas vacciner systématiquement tous les ados de 12-15 ans. Dans l’avis qu’il soumet ce lundi soir aux autorités compétentes, le Conseil supérieur de la santé (CSS) préconise en effet le libre choix et insiste aussi pour que celui-ci soit éclairé. L’organisme détaille en outre les situations spécifiques où une vaccination des jeunes ados pourrait être recommandée, qu’il s’agisse d’enfants présentant des facteurs de comorbidités (leucémie, maladies chroniques des reins ou du foie, syndrome de Down…), comme c’est déjà le cas dans les faits depuis fin juin, ou dont l’entourage est plus vulnérable face au risque de développer une forme grave de covid.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct