lesoirimmo

Ingrid Betancourt: «Tant que nous n’aurons pas pleuré ensemble, la cicatrice restera béante»

Ingrid Betancourt: «Tant que nous n’aurons pas pleuré ensemble, la cicatrice restera béante»
Luisa Gonzalez/Reuters

entretien

Otage des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc) de 2002 à 2008, la Franco-Colombienne Ingrid Betancourt est l’une des 50.000 à 200.000 victimes estimées du conflit interne qui a secoué le pays pendant près de 50 ans. Le 24 juin, la Commission vérité et réconciliation, mise en place à l’issue des accords de paix de 2016, a réuni pour la première fois huit victimes avec leurs anciens geôliers à Bogota, la capitale colombienne. Au cours de la rencontre, les représentants des Farc, certains inculpés de crimes contre l’humanité, ont demandé «  pardon  » pour leurs actes.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct