lesoirimmo

Avignon: une «Cerisaie» tournée vers l’avenir

Lopakhine (Adama Diop) et Lioubov (Isabelle Huppert), le choc entre le monde de demain et celui d’hier sous le regard du comptable Epikhodov (Tom Adjibi).
Lopakhine (Adama Diop) et Lioubov (Isabelle Huppert), le choc entre le monde de demain et celui d’hier sous le regard du comptable Epikhodov (Tom Adjibi). - Christophe Raynaud de Lage/Festival d’Avignon.

Une file zigzaguant sur toute l’esplanade du Palais des Papes, une attente interminable due aux trois contrôles obligatoires pour un spectacle rassemblant plus de 1.000 personnes (ticket, passeport covid, Vigipirate), la découverte des nouveaux gradins, plus spacieux, plus accueillants et enfin les trompettes qui annoncent le début du spectacle, recueillant des applaudissements nourris. Lundi soir, dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes, on fêtait des retrouvailles avec la magie d’un festival qui venait d’apprendre que son futur directeur serait le metteur en scène de cette Cerisaie que l’on s’apprêtait à découvrir.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct