lesoirimmo

Festivals d’été: ceci ressemble tout de même à La Semo

Samuel Chapell tient à ce que tout le monde puisse avoir accès au parc d’Enghien pour son festival.
Samuel Chapell tient à ce que tout le monde puisse avoir accès au parc d’Enghien pour son festival. - MATHIEU GOLINVAUX.

Il y a ceux qui ont préféré annuler (Ardentes, Dour, BSF). Il y a ceux qui ont décidé de se rabattre sur les artistes belges (Werchter, Francofolies, Dranouter, Lokerse Feesten…). Il y a aussi ceux qui ont choisi de déplacer au mois d’août pour bénéficier de l’assouplissement des mesures sanitaires (Ronquières). Et puis il y a ceux qui font de la résistance, comme La Semo qui a traditionnellement lieu au mois de juillet.

L’an dernier déjà, La Semo avait tenu à ouvrir son parc d’Enghien à « Ceci n’est pas La Semo », un festival limité à 250 personnes à la fois au cours de 24 ballades qui, durant un peu plus de trois heures, avaient permis aux 6000 festivaliers au total d’apprécier quatre spectacles d’environ vingt minutes chacun.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct