lesoirimmo

Union européenne: à l’extrême droite, une nébuleuse recomposition est à l’œuvre

C’est le Premier ministre hongrois Viktor Orban qui a annoncé la signature d’une «déclaration commune» jetant les bases d’une alliance entre partis européens issus de la droite radicale populiste.
C’est le Premier ministre hongrois Viktor Orban qui a annoncé la signature d’une «déclaration commune» jetant les bases d’une alliance entre partis européens issus de la droite radicale populiste. - EPA

La nouvelle est venue de l’Est vendredi dernier. Viktor Orbán – ancien mouton noir du Parti populaire européen qu’il a quitté en mars dernier – annonçait avec fracas la signature d’une « déclaration commune » jetant les bases d’une alliance entre partis européens issus de la droite radicale populiste. Seize signataires au total, issus de deux grands groupes très droitiers au Parlement européen : Identité et Démocratie (ID) et les Conservateurs et réformistes européens. Avec un but commun affiché : celui de poser « la première pierre » d’une « grande alliance au Parlement européen » visant à « réformer l’Europe ».

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct