lesoirimmo

Union européenne: le plan de relance hongrois en otage

La ministre hongroise de la Justice, Judit Varga, a reconnu que l’institution européenne avait formulé de nouvelles exigences vis-à-vis du plan hongrois.
La ministre hongroise de la Justice, Judit Varga, a reconnu que l’institution européenne avait formulé de nouvelles exigences vis-à-vis du plan hongrois. - EPA

La Commission européenne aurait décidé de tenir en otage le plan de reprise et de résilience hongrois car elle considère qu’elle n’a pas reçu les garanties suffisantes pour éviter un détournement des fonds européens, a rapporté mardi l’agence DPA. La Hongrie doit recevoir environ 7 milliards d’euros de l’enveloppe européenne.

Une information de DPA que la ministre hongroise de la Justice, Judit Varga, a qualifié de « fake news », ajoutant que l’institution européenne avait en effet formulé de nouvelles exigences vis-à-vis du plan hongrois depuis l’adoption de la loi controversée qui interdit la « promotion » de l’homosexualité. Faisant le lien entre les deux, la ministre a déclaré que « Bruxelles » ne pouvait pas priver, pour des « raisons politiques » les Hongrois de ce pour quoi ils ont travaillé dur.

Vous désirez lire la suite ?
1€ le 1er mois
(sans engagement)
J'en profite
Chargement
A la une
Tous

En direct

Le direct